Jour 41 a 49 : De Vienne a Budapest (Hongrie)

Après ces magnifiques journées passées à Vienne et la coupure au milieu du voyage, la reprise fut éprouvante.
Non pas physiquement, car j’avais repris des forces, mais en raison des difficultés du parcours.

Comme je n’ai pas de cartes et que je suis uniquement les panneaux de la véloroute 6, je ne sais pas souvent à l’avance par où je vais passer. Et quand les panneaux manquent (ce qui est de plus en plus fréquent au fur et à mesure que je vais a l’est), je me retrouve perdu à faire des détours.
Ce qui a été le cas a de multiples reprises alors que je traversais des zones industrielles ou des champs sans ombre sous un soleil de plomb et sur un asphalte brûlant de plus en plus souvent partagé avec les voitures.
Sans compter que par la rive sud du Danube que j’avais choisi de suivre, je suis resté 5 jours sans voir (a peu de chose près) le fleuve et sans pouvoir me rafraîchir dans ses eaux claires.

 

À toutes ces épreuves se sont ajoutées, le soir venu, des difficultés à me faire héberger en Hongrie les premières nuits.
J’ai ainsi dormi une nuit dans un van à même le sol et une nuit dans un champ avec simplement une couverture pour me couvrir.
Des nuits peu reposantes pourtant négociées du mieux que j’ai pu avec les Hongrois.
J’ai trouvé des compensations avec les nombreux arbres fruitiers qui jalonnent la route et des bonnes rencontres m’ont toujours permis de me nourrir convenablement quoique chichement.

Depuis ces premières nuits inconfortables, le vent a tourné et maintenant la chance me sourit a nouveau et tout va pour le mieux.
J’ai enfin rejoint les rives du Danube plus majestueux que jamais dans les méandres qui enlacent Budapest et je me trouve actuellement pour deux nuits chez André. Un Allemand qui vit dans un camping au bord d’un lac et chez qui je reçois tout ce qu’il faut pour bien me nourrir et organiser la suite du voyage.

Je prévois une arrivée a Belgrade, capitale de la Serbie, autour du 15 août ou je retrouverai a nouveau l’équipe de tournage du film.
D’ici la je donnerai des nouvelles dès que je serai en Serbie et que mon ami Herve m’aura rejoint pour une semaine de voyage en commun.

Merci a tous ceux qui m’écrivent sur Facebook et sur cette page, je lis vos commentaires qui me réchauffent le cœur même si je ne trouve pas le temps de répondre, ils touchent leur cible…

 

Ils soutiennent le projet

Et vous ? Souhaitez-vous être de l’aventure ?….

Pour cela il vous suffit juste de partager cette publication. Merci pour votre soutien.