Nouvelle aventure : EUROTOPIA

EUROTOPIA

Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu.

1 Corinthiens 3:19

 C’est le nom d’un rêve qui a germé en 2015 dans les terres nord-américaines au cours de l’expédition America Extrema. Je ployais alors sous le poids d’un gros sac à dos contenant moult équipements et des rations de nourriture qui me ralentissaient. Tout au long de ces 15 mois d’aventures je n’ai cessé d’entendre une petite voix intérieure qui m’encourageait à faire davantage confiance en la vie et à me délester de mes impedimenta. Tant et si bien qu’aujourd’hui, je souhaite partir à l’aventure avec rien : sans chaussures, sans argent, sans sac à dos et sans papiers. Avec rien ou peut-être devrais-je dire avec tout, tant le corps humain est capable de prodiges sans l’aide d’artifices, tant la coopération qui est dans notre nature peut créer des merveilles. Par ailleurs, voyager dans le plus grand dépouillement est une manière personnelle de célébrer la vie, de montrer ce que l’on peut faire avec la seule chose qui nous appartient réellement : notre véhicule terrestre. Cette démarche atypique est aussi un cri, autant de joie que de détresse.

C’est d’un côté un acte politique de partir sans papiers, à une époque où tant d’individus en quête d’une terre hospitalière se heurtent aux frontières arbitraires dessinées par les humains. Car je suis de ceux qui croient que personne n’a de légitimité à limiter les déplacements des humains. D’un autre côté, c’est une démarche personnelle pour rappeler à mes congénères de quoi est capable un corps humain qui n’est pas affaibli par une hygiène de vie inadaptée.  Parlons-en un peu de cette hygiène de vie (lire les articles de “connexions à la vie”) : comme si les règles du jeu que je m’imposais pour voyager n’étaient pas suffisamment contraignantes, je mangerai exclusivement des fruits (frais, séchés et à coque) et des légumes crus, que je quémanderai sur mon chemin, quitte à jeûner de temps en temps lorsque je n’en trouverai pas.  Cette nourriture vivante proviendra des poubelles, des rebuts de magasins ainsi que des dons. Nous vivons dans une société de l’excès comme on peut le vérifier dans cet article de www.touteleurope.eu :

Dans les Etats de l’Union européenne, l’essentiel de la perte a lieu dans les derniers maillons de la chaîne, à savoir la consommation. Dans les pays en développement, le gaspillage se concentre plutôt dans les premières phases de production, lorsque que le système de transport et de stockage est moins efficace. Ainsi, les consommateurs européens sont à l’origine de 53% des produits jetés devant la transformation qui y contribue à hauteur de 19%. A l’échelle européenne, environ la moitié des produits gaspillés sont des fruits et légumes, depuis le lieu de production jusqu’au domicile des particuliers. Les restes de repas et le pain sont les plus jetés après les fruits et légumes.

Je n’aurai donc pas le sentiment de vivre en parasite en demandant le gîte et le couvert chaque soir, d’ailleurs je rendrai volontiers des services en échange, comme faire la crusine. 😉

C’est dans l’optique de mettre en application ce mode de voyage apostolique que l’été 2018 je suis parti marcher 360 km en jeûnant dans les monts Mackenzie au Canada (La Marche Sans Faim). Je sais maintenant que je suis capable d’avancer sur de longues distances sans manger et je me sens désormais prêt pour faire le tour de l’Europe en courant, sans chaussures, sans argent, sans sac à dos… Une terre, un rêve : ainsi est née EUROTOPIA.

 

Le parcours : 7000 km en 7 mois

La seule partie déterminée de ce petit tour d’Europe sera de commencer en suivant la vélo-route n°6 (voir la ligne continue bleue sur la carte ci-dessus) qui va jusqu’à la mer noire. Ensuite, j’aviserai suivant l’état de mes pieds et la vitesse à laquelle j’avance pour définir plus précisément la suite (représentée en pointillé), qui devrait elle aussi utiliser majoritairement les vélo-routes d’Europe (voir la carte ci-dessous).

Je partirai de chez moi à Gibles (71) début mai 2020 avec pour tout équipement une gourde, une ceinture contenant une gopro, une aiguille (pour déloger les intrus pointus), des cartes routières, un gilet jaune (mais pas pour bloquer les rond-points), quelques vêtements légers dont une veste imperméable, et c’est tout ! La cadence sera imposée par mes pieds nus et je ne peux donc évaluer combien de temps il me faudra pour couvrir les 7000 kilomètres mais je me donne environ 7 mois. Durant toute cette période, vous pourrez suivre mes péripéties sur ma page facebook et sur ce site. En attendant, n’oubliez pas de vous abonner à la newsletter pour ne rien manquer de l’évolution du projet et de sa concrétisation !

Comme pour La Marche Sans Faim, je souhaite confier la fabrication d’un film singulier et puissant à mon réalisateur préféré, Damien ARTERO de Planète.D mais je sais d’expérience que le financement de projets aussi atypiques est périlleux. Nous avons, pour LA MARCHE SANS FAIM, bataillé laborieusement de longs mois auprès de financeurs conventionnels qui nous ont tous ri au nez ou tourné le dos, quand ils ne nous ont pas béatement ignorés, pour enfin réunir in extremis un tiers du budget en financement participatif ! 

EUROTOPIA sera donc également construit sur de semblables bases financières : alternatives, collaboratives. Nous allons faire appel à votre enthousiasme pour ces entreprises folles et nécessaires ! C’est un travail d’équipe, une équipe constituée d’un protagoniste, d’un réalisateur et d’une foule de supporters – vous ! – qui croient important que ces films, ces aventures, ces projets voient le jour. Je le crois. Et je crois en vous 🙂

Affaire à suivre !…

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

11 thoughts on “Nouvelle aventure : EUROTOPIA

  1. Author’s gravatar

    quel courage!
    héroïque!

  2. Author’s gravatar

    Je te souhaite les meilleures conditions pour ton voyage. Je t’envoie plein d’ nrj positive 😉
    J’espère que tu passeras par Lyon …
    Estelle

  3. Author’s gravatar

    Bravo quelle détermination. Je voudrais être présent le jour et l heure de ton départ. Merci de m en informer . Respectueusement Hervé

    1. Author’s gravatar

      Bonjour Hervé, je donnerai ces infos dès qu’elles seront définies. A n’importe qu’elle moment du tour d’Europe, quiconque aura aussi la possibilité de me suivre en courant où à vélo… 🙂

      Répondre
  4. Author’s gravatar

    Je te souhaite bon vent et que tes pieds tiennent la distance. J’aime cette douce folie qui t’anime.
    Marcel

  5. Author’s gravatar

    On te suivra avec assiduité évidemment. …une nouvelle belle aventure

  6. Author’s gravatar

    Super
    Si tu passes par Evian tu pourras dormir au chaud dans un lit douillet et grappiller les fruits de mon jardin …

  7. Author’s gravatar

    Génial, tout ça me donne énormément de force et fait du bien à l’âme, je participerai comme je pourrai le moment venu, je suis les vidéos de Thierry, c’est comme ça que j’ai fait votre connaissance (à toi et Damien) j’ai regardé la rando en Beaujolais, je vais commander “La marche sans faim” version longue. Depuis quelques temps, je pratique le jeûne intermittent et j’ai vraiment envie d’aller plus loin. Merci pour ce partage d’expériences

  8. Author’s gravatar

    Bravo Florian d’avoir le courage de réaliser tes rêves et quelle grande aventure surtout pour moi le fait d’être sans chaussures et sans argent…Ces parcours de vie si incroyables et atypiques je trouve ça génial merci de nous faire partager tes rêves et de nous faire penser que l’inimaginable est possible. Quelle foi en la vie !!!!..Laetitia

  9. Author’s gravatar

    Bravo Florian ! Toutes mes félicitations et tous mes encouragements !

  10. Author’s gravatar

    Bernade. Bravo pour tes idées insolites. Nous t’encourageons et t’encouragerons…. merci pour tous ces partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.