La pleine santé

« Les neuf dixièmes de notre bonheur reposent sur la santé. Avec elle, tout devient source de plaisir. » Arthur Schopenhauer

« Existe-t-il un bien plus précieux pour l’homme que la santé ? » Socrate

Qu’est-ce que la santé ?

La santé est une notion mal cernée car il s’agit d’un état physique que plus personne ne connaît de nos jours. C’est pourtant l’état naturel de tout être vivant, quel que soit son âge, dès lors qu’il n’est pas affaibli par une hygiène de vie inadaptée à sa physiologie, que ce soit au niveau des habitudes physiques, mentales, émotionnelles ou alimentaires.

“Toute prétendue maladie se construit dans l’esprit et dans le corps, du fait d’habitude provoquant une fatigue du système nerveux. Le jeûne, l’alitement et l’abandon de mauvaises habitudes, mentales ou physiques, permettront au corps d’éliminer les toxines accumulées. Ensuite, si les mauvaises habitudes sont abandonnées et remplacées par des habitudes de vie raisonnables, la santé reviendra et se stabilisera. Ce concept est valable pour toutes les prétendues maladies.” 

Dr John Tilden, La toxémie : véritable cause des maladies

Parce que nous avons tous derrière nous des décennies d’alimentation cuite et d’origine animale, notre corps a accumulé, depuis le stade foetal, une quantité importante de toxines (notamment des acides et des colles) qui ne cessent qu’augmenter si l’on n’améliore pas son hygiène de vie avec plus d’aliments physiologiques, de l’hormèse, du temps passé en nature, un repos suffisant, une bonne respiration, des techniques naturopathiques de détox, etc. C’est pourquoi, pour le commun des mortels, le vieillissement rime trop souvent avec dépérissement, car la majorité des organismes accumulent toujours plus de toxines au cours de leur vie sauf s’ils compensent avec suffisamment de pratiques hygiénistes.

Qu’elle est l’espérance de vie d’un humain ?

D’ailleurs, certains peuples de la planète, comme les Houzna au nord de l’Inde, qui vivaient jadis en pleine nature, sans système médical et avec une alimentation essentiellement crue et végétarienne, avaient une espérance de vie de 120 ans. Il n’est donc pas farfelu de croire qu’une vie en harmonie avec les lois du vivant donne des centenaires qui ne sont ni grabataires ni gâteux et meurent en bonne santé. 

Et si l’on remarque que l’espérance de vie des mammifères est comprise entre 6 et 7 fois le temps de croissance de leurs os les plus longs, on peut conjecturer que l’espérance de vie d’un humain, qui vivrait dans des conditions idéales, serait entre 120 et 140 ans.

Chien

2 ans de croissance

12 à 14 ans de vie

Lion

4 ans de croissance

24 à 28 ans de vie

Cheval

4 ans et demi de croissance

25 à 30 ans de vie

Chameau

7 ans de croissance

40 ans de vie

Elephant

25 ans de croissance

100 à 150 ans de vie

Humain

20 ans de croissance

120 à 140 ans de vie (théorique)

Source : Un esprit sain dans un corps sain. Roger Le Madec

“Le régime frugivore, tel qu’il est décrit dans la Genèse, représente le meilleur type d’alimentation pour l’homme. Pour cela, si on veut établir le régime idéal, il faut d’abord dissiper la peur de la sous-alimentation dans l’esprit des gens. Si l’on doit tous restreindre notre quantité de nourriture et supprimer partiellement ou totalement le pain, la viande, les œufs, le lait, etc., il faut que cela soit prouvé et démontré par des exemples d’individus illustrant que non seulement l’on peut vivre en mangeant que des fruits, mais que cette diète édénique et naturelle de l’homme était la plus juste et la plus parfaite et qu’elle peut donc encore l’être aujourd’hui.” 

Arnold Ehret, Le régime sans mucus

A la découverte de notre plein potentiel

L’humain, par nature, considère comme normal tous les comportements et habitudes qu’il observe autour de lui depuis l’enfance. C’est pourquoi nous avons autant de mal à imaginer qu’elle pourrait être notre véritable nature et potentiel à la fois physique, mental et émotionnel si nous faisions tout ce qu’il faut pour aller bien. Il nous manque pour cela des modèles en la matière pour nous inspirer. Et comme le disait Coluche : “Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils finiront par avoir raison !”.

« Santé, bien-être, jeunesse sont le fruit de l’application des méthodes naturelles de santé, de la compréhension des lois de la vie et du sens de la maladie. »

René Bickel, Le malade enchaîné

Dans les esprits, être en bonne santé signifie simplement ne pas avoir de maladie dégénérative, chronique ou génétique. Mais c’est tellement plus que cela ! La santé, la vraie, que nous appellerons Pleine Santé pour éviter les confusions sémantiques, est un état stable (indépendant de l’âge) dans lequel un individu ne connaît aucune déficience et aucune maladie sur les plans physique, mental et émotionnel. Il s’agit d’un état naturel pour tout être humain et il ne peut être déséquilibré par les maladies que si le corps contient des poisons, ce que l’on appelle le terrain.

“La vraie santé c’est d’avoir le cœur heureux, la joie de vivre, des idées claires et créatives, l’énergie pour les réaliser et un corps solide et harmonieux.” 

Irène Grosjean

Avoir des problèmes de vue, de peau, des allergies, se sentir fatigué sans raison, la dépression, le pessimisme, les douleurs, etc, tous ces troubles anodins (car si fréquents) dans nos sociétés indiquent précisément que nous ne sommes pas en pleine santé.

“Plus vous serez libéré de toutes sortes de déchets et poisons, plus vous ressentirez et croirez cette vérité, la plus grande de toutes : Ce régime édénique est non seulement suffisant, mais vous entraîne de plus en plus haut dans des conditions physiques et mentales jamais atteintes auparavant.”

Arnold Ehret, Le régime sans mucus

Un lourd héritage

Mais il faut bien comprendre que la pleine santé est un état théorique que nous ne pouvons pas atteindre actuellement en raison de notre héritage toxémique (celui reçu à notre naissance), de plusieurs décennies d’alimentation classique (pour la plupart d’entre-nous), de la pollution (de l’air, l’eau et des aliments) et de notre difficulté à gérer nos émotions « négatives » (sources de toxines et dysfonctionnements à l’intérieur même du corps). C’est pourquoi les techniques hygiénistes peuvent seulement prétendre à optimiser notre santé en apportant davantage d’énergie à notre organisme, en améliorant la qualité de nos liquides et de nos tissus organiques, en renforçant notre système immunitaire et en améliorant nos fonctions éliminatrices.

Il est vrai que, l’humain consomme de la viande et des aliments cuits depuis deux millions d’années, mais il ne faut pas oublier qu’avant de devenir cueilleur-chasseur, nous étions de simples cueilleurs (pour en savoir plus). Et c’est uniquement parce que l’humain a maîtrisé le feu et inventé des outils et des armes (les premières technologies) que nous avons pu modifier notre régime alimentaire. Certes, notre culture s’est fondée autour de la chasse et c’est notamment elle qui a modelé en grande partie notre corps sous sa forme anatomiquement moderne. Ce n’est pas pour autant que le régime omnivore nous est des plus favorables. Plus récemment, la consommation généralisée des denrées industrielles (avec du sucre, sel et huile raffinés ; conservateurs, additifs, etc) dont la nocivité est indiscutable, n’est pas sans lien avec la baisse de l’espérance de vie.

En réalité, nous nous trouvons à une période historique où l’humain est en passe de découvrir son plein potentiel. Et ce, au moment précis où les technologies nous permettent de nous nourrir de fruits et légumes où que l’on se trouve sur la planète. 

En nous nourrissant abondamment de fruits et de végétaux crus, tout en remettant l’amour au centre de nos vies, nous retrouverons progressivement une meilleure santé tout en cultivant une plus grande reliance à l’intelligence de la vie. C’est elle qui nous apporte la guidance dans notre existence et qui fait de la pratique de l’alimentation vivante et de l’hygiénisme un authentique chemin spirituel.

Remerciements à René Bickel pour ses dessins humoristiques empreints de sagesse. Retrouvez tous les ouvrages de Bickel sur www.bickel.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller plus loin avec un accompagnement hygiéniste :

Florian propose des accompagnements individuels en distanciel pour partager les clés d’une bonne hygiène de vie. Celles qui permettent de se reconnecter à son ressenti pour mieux répondre aux besoins de son corps physique, tout en l’équilibrant avec les autres corps (mental, émotionnel et énergétique).
Cette approche multidimensionnelle de l’être a pour objectif d’harmoniser les différents corps afin d’optimiser sa santé et son épanouissement.

Merci

Le formulaire a bien été envoyé